Un tir primé de Kevin Walter n’a pas suffi, vendredi en fin de match. Mais les Kaysersbergeois n’ont pas dit leur dernier mot. Un tir primé de Kevin Walter n’a pas suffi, vendredi en fin de match. Mais les Kaysersbergeois n’ont pas dit leur dernier mot. Photo Stéphane Steimer

Kaysersberg à quitte ou double

Ballottés en première période puis auteurs d’une extraordinaire remontée, les Kaysersbergeois avaient un pied en Nationale 1 vendredi à cinq minutes de la fin du match retour (57-58). Mais Aubenas a réussi à se maintenir en vie et à décrocher la belle.

 

On ne saura que cet après-midi, sur les coups de 17 h 30, quelles seront les quatre équipes de Nationale 2 qui intégreront la Nationale 1 la saison prochaine. À l’instar des trois autres quarts de finale de N2 dont les matches retour se sont disputés vendredi soir, Aubenas et Kaysersberg n’ont en effet pas réussi à se départager et joueront donc la belle à 15 h 30 dans la Halle des sports d’Aubenas (voir encadré).

Après avoir dominé les Ardéchois lors du match aller salle Faller (83-71), les hommes de Fabien Drago n’ont pas réussi à doubler la mise vendredi soir face à une formation remontée comme une pendule en début de match.

Le coach alsacien s’attendait à une telle réception, mais il ne se doutait pas qu’elle allait être aussi cinglante. Dans une salle surchauffée, Tchoubaye et ses coéquipiers n’ont cette fois pas loupé leur entame de match. Face à des Kaysersbergeois étonnamment absents en défense, les Albenassiens ont allumé de tous les côtés et ont rapidement fait le grand écart (23-12, 10e et 45-27, 20e ). « Je n’ai pas reconnu mon équipe, détaillait Jean-Claude Gley hier après-midi alors que les joueurs et les entraîneurs étaient en plein débriefing. À une ou deux exceptions près, ils n’ont pas joué durant la première mi-temps et ont multiplié les pertes de balle. Ils étaient à côté de la plaque et dans les tribunes, on était persuadé qu’ils allaient prendre une branlée. »

Mais comme tous les observateurs, le président de Kaysersberg a assisté à un retournement de situation aussi inattendu qu’impressionnant au retour des vestiaires. « Fabien a dû les secouer à la pause, poursuit Jean-Claude Gley. On a retrouvé notre équipe avec sa force défensive, qui a ensuite bousculé son adversaire. Il n’y avait plus qu’une équipe sur le terrain, qui a réussi à refaire son handicap. »

Ainsi, après un 15-0 durant les cinq premières minutes du dernier quart-temps, Willy Berquier et ses camarades passaient devant (57-58). « Si on avait pu marquer deux ou trois points de plus, on aurait pu plier le match et rentrer aujourd’hui (hier). Mais il y a eu un ou deux coups de sifflet litigieux, notamment contre Sreten Cabarkapa et Ljubo Avramovic, qui ont pourtant été accrochés. Ils ont marqué les derniers points sur des lancers francs et le dernier tir primé de Kevin Walter n’a pas suffi. »

Dans quelles dispositions les Kaysersbergeois attaqueront-ils la belle cet après-midi ? Le président était confiant hier à l’heure de retrouver sa troupe. « Je pense qu’ils sont prenables, mais il faudra jouer 40 minutes. On y croit, évidemment. »

Les quarts de finale qui ont été tirés au sort (1er de poule face au 2e ) ont donné lieu à d’intenses batailles et aucun premier de poule n’a réussi à se qualifier au terme des deux matches aller - retour.

On pouvait penser que Cergy-Pontoise, le 1er de la poule C, ne ferait qu’une bouchée de Brissac, le 2e de la poule B, après avoir gagné à Brissac 66-47. Mais ce dernier s’est imposé à Cergy vendredi soir 79-72. Idem pour l’ASPTT Garonne, 2e de la poule A, qui avait infligé une gifle à La Charité à l’aller (94-76). Mais le 1er de la poule B s’est bien repris dans sa salle (80-66) avant d’aborder la belle aujourd’hui. Enfin, ça paraît très serré entre Toulouse, le 1er de la poule A, et Pont-de-Chéruy, le 2e de la poule D. Les Savoyards s’étaient imposés à l’aller (78-73), mais ils n’ont pas pu récidiver chez les Toulousains vendredi soir (77-69) et disputeront eux aussi la belle cet après-midi.

 

Source : L'Alsace, Huebrt Himburg (http://c.lalsace.fr/haut-rhin/2017/05/28/kaysersberg-a-quitte-ou-double)

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM2 Kaysersberg à quitte ou double