Sreten Cabarkapa et ‘‘KB’’ n’ont laissé aucune chance à Holtzheim. Sreten Cabarkapa et ‘‘KB’’ n’ont laissé aucune chance à Holtzheim. Photo L’Alsace/ Vanessa Meyer

Une mi-temps a suffi

Impitoyable jusqu’à la pause, Kaysersberg a laminé Holtzheim, samedi à domicile, avant de gérer péniblement son avance. Rien de plus normal, au demeurant, les deux équipes ne jouant pas dans la même cour cette saison (74-63).

 

« De match, il n’y a pas eu » , résume Fabien Drago, l’entraîneur du KABCA. Difficile de lui donner tort… Pénalisé par de nombreuses incompréhensions en attaque, Holtzheim égare les ballons à la pelle et boit le bouillon d’emblée (10-2 à la 3e ). Si Ndiaye, le pivot kaysersbergeois, se met rapidement hors jeu en commettant deux fautes en 2’15’’, ses compères de la raquette, Cabarkapa et Diagne, font parfaitement le job, que ce soit sous le cercle ou en périphérie. Klaric, l’ailier fort de la Vogesia, a beau se démener, “KB” est une nouvelle fois irrésistible dans son antre (24-9 à la 9e ).

Derby oblige, l’ambiance sur les bancs est électrique et les décisions arbitrales recueillent rarement l’assentiment général. Mais les deux paniers primés consécutifs de Walter, l’arrière de “KB”, ont le don de saper le moral des Bas-Rhinois (32-16 à la 13e ).

À l’image de cette antisportive sifflée à l’encontre de Lepretre ou de cette technique infligée à Acker, les visiteurs perdent leur lucidité, leurs nerfs et les pédales (39-16 à la 16e ). La défense haut-rhinoise ne leur laisse, il est vrai, que peu d’espace pour s’exprimer. Et comme, en plus, les locaux se gavent de rebonds offensifs, les dégâts sont déjà considérables à la pause (44-22 à la 20e ). « On s’est fait marcher dessus en première mi-temps  », déplore Éric Zimmer, l’entraîneur holtzheimois. La petite panne de courant qui plonge la salle Théo-Faller dans le noir au retour des vestiaires n’est, hélas pour les Bas-Rhinois, pas un clin d’œil du destin.

Les Kaysersbergeois gardent leurs esprits, en dépit de quelques actions brouillonnes. D’un coup de poignet au-delà de la ligne à 6,75 m, Schaal, l’extérieur du KABCA, évacue toute incertitude quant à l’issue de la rencontre (57-32 à la 28e ). Enfin presque… Acker, le pivot bas-rhinois, se rappelle au bon souvenir de son ancien club en apportant la touche finale, à longue distance, au cinglant 10-0 de son équipe, soudainement revigorée (57-42 à la 32e ). Ghezala, la mobylette de “KB”, mystifie alors tous ses vis-à-vis et dépose les lay-ups comme à la parade (65-45 à la 34e ). Mais l’euphorie a définitivement quitté le camp haut-rhinois. Spitz, le longiligne ailier de la Vogesia, se mue en climatiseur de tribunes et plante un missile à trois points qui instille un semblant de suspense (65-54 à la 38e ). Sauter, l’ex-poste 3 du KABCA, n’est pas en reste.

« En danseuse comme un cycliste »

Mais Holtzheim part de bien trop loin pour espérer davantage que sauver les apparences. « Après un bon coup de gueule dans le vestiaire, les joueurs se sont remis en question , retient malgré tout Éric Zimmer. Sans ça, ils se seraient fait ridiculiser… En gagnant deux quart-temps face au leader de la poule, mon groupe a montré qu’il existait et qu’il avait sa place en NM2. »

Fabien Drago, le coach kaysersbergeois, considère pour sa part qu’ « il n’y a pas eu photo » , faisant fi du rapproché adverse. « On avait déjà passé la ligne d’arrivée , balaye-t-il. Les garçons se sont montrés autoritaires, dominateurs et quand ils affichent une telle adresse, tout devient plus simple. Un gros déplacement à Gennevilliers nous attend maintenant. Si on passe cette étape-là, ça commencera à sentir bon… »

Les défaites conjuguées du WOSB et du Paris Basket Avenir, ce week-end, ont même inspiré une métaphore au technicien haut-rhinois. « On avance en danseuse comme un cycliste. Des équipes essayent de nous suivre dans l’ascension, mais on a su mettre un coup d’accélérateur pour lâcher quelques poursuivants. Désormais, nous ne sommes plus très loin du sommet. »Charge à “KB” de maintenir le même braquet.

Les chiffres

Kaysersberg ABCA - Vogesia Holtzheim 74-63. Salle Théo-Faller. Quart-temps : 26-15, 18-7 (44-22), 13-17 (57-39), 17-24. Arbitres : MM. Laffaire et Funfrock. Environ 600 spectateurs.

Kaysersberg : Berquier 9, Ghezala 10, Tarris 4, Cabarkapa 14, Ndiaye 6, puis Schaal 6, Cransac 2, Walter 14, Diagne 9.

Holtzheim : Minet 5, Touré 14, Spitz 5, Klaric 11, Acker 14, puis Blevin 1, Sauter 9, Lepretre 2, Martial 2.

 

Source : DNA, Amaury Prieur.

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM2 Une mi-temps a suffi