Retour gagnant pour Baptiste Cransac le week-end dernier au sein du KABCA face à Holtzheim. Retour gagnant pour Baptiste Cransac le week-end dernier au sein du KABCA face à Holtzheim. Archives L’Alsace/ Vanessa Meyer

« Personne n’est indispensable »

Écarté des terrains durant un peu plus de trois semaines, pour cause d’entorse à la cheville, Baptiste Cransac a renoué avec la compétition samedi, face à Holtzheim. L’ailier kaysersbergeois ne sait pas s’il sera encore de la partie en cas d’accession en N1.

Vous venez de manquer deux rencontres de championnat, contre Jœuf (85-77 le 20 janvier) et à Maubeuge (64-80 le 3 février), ainsi qu’un 16e de finale de Trophée Coupe de France face à Recy/Saint-Martin (77-61 le 27 janvier). Comment avez-vous vécu cette courte période d’inactivité ?

C’était frustrant… On a toujours envie d’aider ses partenaires. Mais mon absence n’a pas empêché l’équipe de remporter trois victoires. Cela montre que personne n’est indispensable. Et puis, le fait que je ne sois pas là a peut-être permis à d’autres d’obtenir davantage de temps de jeu. Tout le monde peut apporter quelque chose dans ce groupe.

Votre profil de défenseur féroce n’est toutefois pas très répandu…

C’est vrai que j’ai un rôle de catalyseur dans ce domaine. Quand je suis sur le parquet, je m’attache à défendre dur. C’est ce qui permet de gagner des matches. Mais même sans moi, l’équipe s’en est très bien sortie à ce niveau-là.

Dans quel état d’esprit avez-vous renoué avec la compétition, samedi face à Holtzheim ?

J’ai tout de suite essayé de me mettre dans le rythme et de bien défendre. Je n’avais participé qu’à un entraînement jeudi et j’avais besoin de retrouver quelques sensations en attaque (le “jumpeur” du KABCA a notamment converti un alley-oop tout en douceur, ndlr). Je suis content car la cheville a bien tenu.

Comment analysez-vous le scénario de ce derby ? “KB” a d’abord concassé Holtzheim, en première mi-temps (44-22), avant de perdre les troisième et quatrième quarts, sans conséquence toutefois…

À la pause, on savait que nos adversaires allaient vouloir revenir. Et nous nous sommes relâchés. Nous n’étions pas assez concentrés. On a fait preuve d’un peu de laxisme et ça a remis les Bas-Rhinois dans la partie. Il a fallu redevenir sérieux pour ne pas laisser échapper la victoire.

Kaysersberg (13V, 4D) reste plus que jamais en tête de la poule D de N2, avec trois succès d’avance sur le WOSB), troisième. La voie vers les play-offs (les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés) et une potentielle accession en N1 semble dégagée…

On a toujours souhaité occuper cette place et on assume pleinement notre statut de leader. La montée en N1, ça fait rêver tout le monde. Est-ce que je serai encore de l’aventure si on y parvient ? Ça, c’est une autre question… il faudra qu’on en discute avec les dirigeants le moment venu. Mais je ne ressens aucun stress par rapport à ça. Je vis au jour le jour et je donnerai le maximum pour atteindre l’objectif qu’on s’est fixé.

 

Source: DNA, Amaury Prieur.

 

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM2 « Personne n’est indispensable »