Tommy Ghezala et Kaysersberg veulent conserver leur dynamique de victoire en battant demain soir le WOSB. Tommy Ghezala et Kaysersberg veulent conserver leur dynamique de victoire en battant demain soir le WOSB. Photo : Stéphane Steimer

« On ne peut pas se relâcher »

Pas le temps de souffler et d’apprécier la montée en N1 pour Kaysersberg qui accueille demain le WOSB dans un derby qui s’annonce acharné.

 

C’était une des belles affiches et un classique de la N2 ces dernières saisons. Il faudra donc profiter de ce KABCA-WOSB puisque la saison prochaine, Kaysersberg évoluera un niveau au-dessus. En attendant, les enjeux et les motivations ne manqueront ni d’un côté ni de l’autre. Côté KB, il s’agit déjà de conserver un rang de leader qui reste pour l’heure conditionné par l’extra sportif : « On occupe depuis un bon bout de temps la première place et on la mérite sur l’ensemble de la saison » confie Fabien Drago. « Si on n’était pas en attente de la décision à propos de la suspension d’Abdou (Ndiaye), il n’y aurait aucune contestation possible, mais en attendant, nous imposer reste déterminant. »

L’invincibilité à domicile de deux ans constitue également un levier incontournable : « Ce qui est bien, c’est que les deux sont liés et passent par une victoire samedi soir. » Et puis continuer à gagner des matchs est le meilleur moyen de rester sur une dynamique positive avant les prochaines échéances : « J’ai en tête l’exemple de Cergy la saison dernière, qui était sûr de finir premier à quelques journées de la fin, qui a inconsciemment baissé de pied et qui s’est ensuite fait surprendre en play-offs. Là, avec ce qui nous attend, on n’a pas le temps de se relâcher, on ne peut pas décompresser, et c’est ce qui nous sera peut-être salutaire si on veut continuer à aller chercher des résultats ».

« Ça risque de se jouer sur l’adresse »

L’entraîneur du KABCA se doute cependant que le WOSB ne viendra pour faire de la figuration : « : On leur a joué un petit tour à l’aller que leur coach ne va pas se gêner de leur rappeler. On a réalisé un petit exploit en renversant une situation fortement mal embarquée à la mi-temps où on était menés de 21 points. On a souffert et c’est un match qu’on aurait dû perdre. C’est une équipe qui peut nous poser de réels problèmes par son expérience et le formidable joueur qu’est Tschamber, leur métronome. Bah dans la raquette, Le Lituanien Racius, Curtic sont des éléments de qualité. Par ailleurs, ils veulent conserver cette troisième place, c’est un derby, et ça va être une grosse affiche. Et puis, ils seront animés par l’envie de faire tomber le leader ».

Comme les deux équipes se connaissent par cœur, elles vont avoir du mal à se surprendre sur le plan du jeu, même si à l’aller, KB, dos au mur à la pause, avait réussi un coup en passant ensuite en défense de zone et en faisant déjouer son adversaire pour s’imposer sur le fil 74-72.

Le sort de la rencontre devrait donc se décider sur d’autres facteurs : « Comme les deux équipes auront la même envie, ce sera du 50-50 à ce niveau. Ça risque de se jouer surtout sur l’adresse qui peut être influencée par une bonne organisation défensive, à condition d’avoir les « cannes » pour perturber l’adversaire. De toute façon, personne ne se fera de cadeau. On n’a pas de marge de manœuvre, ils ne sont pas 3e pour rien. Mais on est orgueilleux et on n’a pas envie de perdre contre une équipe alsacienne. Et puis, on est chez nous, et notre public doit être un facteur avantageux. Ce sera aussi une excellente préparation pour les prochaines échéances à commencer la finale de la coupe de France la semaine prochaine »

Le KABCA devrait être au complet même si Tarris ne s’est pas entraîné en début de semaine. Eric Freyburger pourrait aussi venir donner un coup de main dans une rencontre qui s’annonce physique.

 

Source : L'Alsace, Guy Thomann.

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM2 « On ne peut pas se relâcher »