Dans un match qui s’est tendu au fil des minutes, Kaysersberg a concédé hier une courte défaite contre le GET Vosges.

Ce n’était pas un match de Nationale 1. Pas encore. Mais ça y ressemblait. Quatre jours après son net succès (99-74) devant Holtzheim (N2), Kaysersberg a retrouvé hier le GET Vosges, un adversaire qui lui a offert un avant-goût de ce qui l’attendra bientôt en championnat.

S’il est toujours compliqué de tirer des conclusions d’une rencontre amicale au beau milieu de la préparation, “KB” a néanmoins pu prendre conscience de l’intensité qu’il lui faudra déployer pour bien figurer en troisième division. Dès que la défense du GET est devenue étouffante, dans le second quart-temps, les solutions collectives ont été bien plus difficiles à trouver. Et ce sont plutôt les actions individuelles, notamment de Kennedy (27 points), qui ont permis aux Alsaciens de rester au contact (35-36, 20e ).

Kaysersberg, porté par sa doublette Bequier-Godin, à la finition (13 points à eux deux en dix minutes) comme à la passe, avait parfaitement entamé les débats (14-8, 6e ).

Mais le retour des vestiaires a été délicat, le GET prenant du champ grâce à la réussite extérieure de Gigant et Toneguzzo (37-48, 24e ).

Malgré un déficit dans l’impact athlétique, les “Vignerons” ont trouvé les ressources pour revenir à une possession (67-68, 33e ), grâce à l’intenable Kennedy.

De quoi faire monter la pression, Zaki et Tarris étant disqualifiés après une échauffourée. Et malgré un final échevelé (71-70, 37e ), les Haut-Rhinois ont dû baisser pavillon (64-78, 40e ).

La revanche est programmée le 22 septembre, toujours salle Faller, pour la première journée de N1.

Les chiffres

KAYSERSBERG 74-78 GET VOSGES

Salle Faller. Quart-temps : 23-18, 12-18 (mi-temps : 35-36), 20-27, 19-15.

KAYSERSBERG : Buttner 0, Berquier 15, Kennedy 27, Walter 5, Godin 9, Tew 12, Diagne, Djadjo, Tarris 6, Ndiaye. Entraîneur : Fabien Drago.

GET VOSGES : Le Douarin 7, Honore, Schneider, Gigant 18, Toneguzzo 10, Landenbergue 12, Boundy 2, Pfister 5, Kibi 12, Zaki 12. Entraîneur : Laurent Mathis.

 

Source : DNA, Julien-Thomas Will / Photo : Laurent Habersetzer
https://c.dna.fr/sports/2018/08/29/kb-sans-demeriter