Dans une rencontre où plusieurs joueurs des deux camps manquaient, Souffelweyersheim a fini par faire craquer Kaysersberg qui lui avait tenu la dragée haute pendant 35 minutes.

Les deux équipes ont du mal à entrer dans la partie, mais Kaysersberg y parvient tout de même un peu mieux. Kennedy à trois points et Tew sur un dunk marquent les premiers points (5-0, 3e ).

Après 3’30’’, le BCS inscrit enfin son premier point sur un lancer de Sautier (5-1, 4e ). Les deux formations défendent déjà fort, et les solutions viennent donc du jeu extérieur.

Berquier à deux reprises pour “KB”, Tchoubay et Bach pour Souffel alimentent la marque à trois points (11-9, 8e ).

Entre-temps, Tew a regagné le banc avec déjà deux fautes. Ça ne gêne pas Kaysersberg où Tarris se distingue (15-9, 7e ).

Les joueurs d’Eberlin ont beaucoup de mal à approcher du panier (0/5 à deux points lors de ce premier quart-temps !). Après dix minutes, le KABCA mène donc logiquement 15-11.

Un avantage rapidement fructifié par un nouveau panier primé de Kennedy (18-11).

Les Bas-Rhinois sont toujours aussi incroyablement maladroits, et l’écart dépasse les dix points sur un lancer-franc de Buttner (24-13, 14e ).

C’est Tchoubay qui va se charger de réveiller ses coéquipiers avec deux paniers consécutifs à trois points. Comme Labanca lui emboîte le pas, le BCS revient en deux coups de cuiller à pot à deux longueurs (24-22 16e ).

Les défenses continuent à prendre le pas (pour preuve les 5/19 à deux points pour “KB” et 5/15 pour le BCS à la pause) dans une partie désormais très équilibrée : 27-27, 29-29 puis 31-31 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, “KB” est rapidement pénalisé par les fautes (trois en 50 secondes d’entrée et une quatrième personnelle pour Tew dès a 22e ).

Les lancers-francs permettent donc à “Souffel” de passer en tête pour la première fois de la partie (33-35, 24e ). Un temps mort judicieux de Fabien Drago relance son équipe qui reprend les commandes (40-35, 26e ) à la faveur d’un 7-0 sur un primé de Godin et une pénétration de Diagne, très efficace dans ce troisième quart (9 points).

Le BCS réplique essentiellement en provoquant les fautes adverses (10 lancers sur 16 points entre la 20e et la 30e ). À l’amorce des dix dernières minutes, rien n’est fait (49-47).

Le BCS prend le dessus physiquement

La fatigue rattrape les deux équipes, et les Bas-Rhinois semblent s’en tirer le mieux dans un premier temps grâce à l’adresse de Tchoubai et Lamadji à trois points (56-57, 36e ), Kaysersberg se montrant au contraire maladroit dans le même exercice (1/7 dans le même laps de temps).

On sent que les “Vignerons” commencent à tirer la langue, et la fin du match s’apparente un peu à un calvaire. Le BCS prend le dessus physiquement et inflige un 12-2 (58-69 39e ) à son adversaire qui lui assure le gain du match.

Les chiffres

Kaysersberg 63-73 Souffelweyersheim

Quart-temps : 15-11, 16-20, 18-16, 14-26. 200 spectateurs. Arbitrage de MM. Boucekkine et Bourquard.

KAYSERSBERG : 23/67 tirs, dont 9/27 à 3 points, 8/10 lancers francs, 19 fautes personnelles. Joueur exclu pour 5 fautes Tew (38e ). Buttner 1 Berquier 8 Walter 6 Kennedy 10 Godin 7 Bourblanc 2 Diagne 9 Tew 4 Tarris 16.

SOUFFELWEYERSHEIM : 24/53 tirs, dont 8/20 à 3 points, 17/25 lancers francs, 19 fautes personnelles. Tchoubay 14 Bach 10 Diemer 5 Bah 12 Labanca 5 Curti Okundayé 2 Lamadji 3 Tcheuwa 4 Sautier 18.

 

Source : DNA, Guy Thomann.

https://c.dna.fr/sports/2018/09/01/en-toute-fin-de-match