Vainqueur du premier derby disputé à Eguisheim fin août, le BCS s’est une nouvelle fois imposé face à son voisin haut-rhinois. Sur son parquet, Souffel a montré de belles choses, et “KB”, des scories qu’il faudra gommer.

À une semaine du premier tour de Coupe de France qu’ils disputeront à Besançon (N1) pour les Souffelois et à domicile face à Lille (Pro B) pour les Kaysersbergeois, les deux pensionnaires de Nationale 1 s’offraient, hier soir, un avant-dernier match de préparation.

Les deux formations alsaciennes s’étaient déjà affrontées, en amical, à Eguisheim, fin août, et Souffel l’avait emporté (63-73). Sur son parquet des Sept-Arpents, le BCS a remis ça et s’est imposé largement.

Les premières minutes donnent le ton. Les locaux défendent fort, trappent et font les efforts nécessaires pour interdire l’accès au panier à leurs adversaires tandis que Curti distribue et score. Bah et Kuakumensah rivalisent d’engagement pour s’emparer des rebonds ce qui fait hurler Fabien Drago, le coach de “KB”, lors de son premier temps-mort (13-7, 5e ’). Les Bas-Rhinois baissent de régime et les Haut-Rhinois en profitent pour grignoter leur retard en imprimant plus de rythme en attaque et en retrouvant de l’adresse aux tirs (20-16).

“KB” subit

Dans le deuxième quart, les deux équipes alternent temps forts et faibles. Sous l’impulsion de Kennedy et Diagne, “KB” recolle au score. D’un primé, Walter égalise même à la 15e ’ (28-28). Les deux équipes sont un temps au coude à coude (32-28 puis 32-30). Le BCS reprend alors sa marche en avant et inflige un 12-0, par Bach et Labanca notamment, à un KBCA débordé par le rythme imposé (44-30 puis 48-32, mi-temps).

Alors qu’on attend un sursaut de Kaysersberg, Souffel repart sur les chapeaux de roue par un 13-2. Dunk, primé, rebond offensif, les Souffelois déploient tout leur savoir-faire en attaque. “KB” ne trouve pas de solution et subit le jeu. Berquier tente bien de sonner la révolte, mais les fulgurances kaysersbergeoises ne changent pas le cours du jeu.

Elson Mendy, qui a rejoint “KB” pour une saison (avec une année supplémentaire en cas de maintien), donne quelques bonnes minutes face à son ancien club, mais le BCS est omnipotent (69-44, 30e ’). Privé de Tarris, sorti en se tenant le poignet droit après un choc consécutif à une chute, les Kaysersbergeois se battent pour éviter la raclée. Souffel ne relâche pas ses efforts, soigne son repli défensif. Et continue de faire le spectacle.

À un peu plus d’une semaine de la 1re journée de N1, Souffel semble prêt, alors que “KB” a encore quelques scories à corriger.

Les chiffres

BCS 90-55 KABCA

Quart-temps  : 20-16, 28-16 (mi-temps : 48-32), 21-12, 21-11. 300 spectateurs environ.

BC SOUFFELWEYERSHEIM  : 35 paniers sur 77 tirs, dont 12 sur 32 à trois points, 8 LF sur 12, 47 rebonds (Bah 14), 26 passes décisives (Curti 5), 10 balles perdues 19 fautes. Curti 2, Labanca 19, Bach 14, Bah 18, Kuakumensah 14, Diemer 4, Lamadji 8, Oqundaye,Tcheuwa 2, Sautier 8.

KAYSERSBERG ABCA  : 19 paniers sur 53 tirs, dont 5 sur 21 à trois points, 12 LF sur 21, 33 rebonds (Tew 8), 14 passes décisives (Berquier 4), 20 balles perdues, 17 fautes. Berquier 5, Walter 6, Kennedy 10, N’Diaye 5, Mendy 8, Butner, Bourblanc 2, Tarris 2, Tew 8.

 

Photo : Stéphane Steimer
Source : DNA, Guylaine Gavroy

https://c.dna.fr/sports/2018/09/13/souffel-fait-fort