Première attendue en N1 pour Kaysersberg qui accueille Get Vosges, ce soir dans son chaudron de la salle Faller.

Cette fois, c’est la bonne ! Après une longue campagne de préparation et un match de Coupe de France perdu mercredi contre Lille (76-89), la N1 ouvre enfin ses portes. Les vignerons ne seront de loin pas au complet et devront donc encore plus faire appel au fameux esprit “KB”.

« Autre match, autre enjeu »

Deux absences sont déjà actées et elles vont peser, puisqu’il s’agit de deux éléments du cinq de base : le meneur Willy Berquier (entorse du genou) et Abdoulaye Ndiaye (suspendu). Quant à Elson Mendy (dos) et Laurian Tarris (doigt), ils sont incertains.

On pouvait évidemment rêver de meilleures conditions pour une première. Ceux qui sont valides, dont Jonathan Godin, un temps incertain, vont donc devoir se dépouiller.

« On n’a pas eu le temps de se lamenter, indique le coach Fabien Drago. Les garçons sont solidaires, défensivement et offensivement, et ils méritent qu’on aille chercher une première victoire. »

« La Coupe de France, c’était du bonus pour se faire plaisir, confirme Tarris. On a vu qu’on pouvait jouer un beau basket. Maintenant, on n’a plus qu’à le reproduire en championnat pour gagner notre premier match. »

« C’est maintenant que ça commence, ajoute son compère Amadou Diagne. On a fait un mois de préparation en intégrant les nouveaux. On est prêts, on y croit. C’est difficile avec les blessures, mais on serre les dents et on s’accroche. »

Le fait d’avoir perdu les quatre matches de préparation disputés contre les deux premiers adversaires de championnat (63-73 et 55-90 contre Souffel, 74-79 et 75-77 contre GET Vosges) n’y change rien.

Fabien Drago n’attache pas une grosse importance à ces résultats : « Finalement, c’est un peu le lot de ce niveau-là. Tout le monde se connaît, y compris les coaches. Les vidéos circulent très vite. On les a joués deux fois et on les rencontrera encore. Là, c’est un autre match, une autre soirée, avec un autre enjeu.»

Le public de connaisseurs de la salle Faller n’est pas venu en nombre mercredi pour la coupe. Le plus important, c’est le championnat. Et le KABCA sait qu’il peut compter sur ses supporteurs pour mettre le feu.

 

Source : DNA, Guy Thomann (https://c.dna.fr/sports/2018/09/22/grands-debuts)