La magie de “KB”

Avec son fameux ADN défensif et collectif “made in KB”, Kaysersberg a brillamment inauguré son histoire en N1 et mis à mal une équipe de Get Vosges qui n’a pu que constater les dégâts.

Si les supporters de Kaysersberg caressaient évidemment l’espoir d’assister à la première victoire de leur équipe, la raison faisait d’une formation du Get Vosges rodée à la N1 et qui affiche des ambitions élevées cette saison le favori logique de la rencontre.

Une impression renforcée par les deux défaites subies en préparation face à ce même adversaire, et surtout par l’absence de deux éléments-clés du dispositif du KABCA, Willy Berquier et Abdoulaye Ndiaye. Mais la raison et la salle Faller ne font pas forcément bon ménage quand il s’agit de renverser les pronostics et d’aller au charbon.

« La défense sera notre identité cette saison »

À l’arrivée, porté par l’ambiance – « Les supporters étaient incroyables, je n’avais jamais vu ça, un public aussi enthousiaste et qui supporte autant son équipe. Il nous a beaucoup aidés, surtout à la fin », dira la recrue Alioune Tew, qui découvrait le chaudron kaysersbergeois en match officiel –, “KB” a gagné ce qui s’est assimilé à un combat pendant 40 minutes.

« L’objectif est rempli avec la manière », savourait Laurian Tarris, meilleur marqueur de son équipe avec 14 points. « On a eu du mal à entrer dans le match. Mais quand on est passé devant, on a défendu fort. On est monté en intensité par rapport à la pré-saison. Il le fallait parce qu’on voit que physiquement, et même techniquement, la Nationale 1, c’est quand même au-dessus de la N2. Ça a bien “mailloché”, c’était chaud, serré. Il fallait vraiment qu’on prenne ce premier match à la maison pour se mettre en confiance. On l’a fait et c’est cool. »

Au cœur de cette bataille, Alioune Tew (9 rebonds) a été le symbole de l’intensité et de la rage déployées par sa formation. « On les avait perdus deux fois en prépa, mais on savait ce qu’on avait à faire pour les battre. On s’était bien préparé. De toute manière, la défense sera notre identité cette saison. »

De fait, en n’encaissant que 33 points en première mi-temps et 31 en seconde période, les joueurs de Fabien Drago ont montré qu’ils étaient prêts physiquement et mentalement dans ce secteur de jeu, en tenant 40 minutes et en gommant les fameux « trous d’air » évoqués par leur entraîneur lors des rencontres de préparation.

Ce dernier ne cachait donc pas sa satisfaction. « Ce soir (samedi) , la “magie de KB” s’est encore une fois manifestée. On a mis du courage, de l’abnégation, de la solidarité. On est sur la bonne voie. Si on défend comme ça, après, offensivement, on a des arguments. Je pense que cette victoire, on l’a cherchée et on l’a méritée. »

Les arguments, ce sont évidemment, en premier lieu, les tirs à longue distance, avec de nombreux éléments à pouvoir dégainer au-delà de la ligne des 6,75 m. Samedi, le KABCA a fini avec un excellent 8/17 dans cet exercice, et ils sont cinq à avoir scoré à trois points (Godin et Walter évidemment, mais aussi Kennedy, Tarris et Diagne, en attendant le retour de Berquier).

Les arguments, ce sont encore, marque de fabrique traditionnelle à “KB”, un collectif qui prime sur le jeu individuel. Et à cet égard, le comportement de Jermel Kennedy a été exemplaire et significatif d’un état d’esprit remarquable.

Serré de très près tout au long des 40 minutes par une équipe du Get Vosges où les joueurs se relayaient pour le surveiller, le Canadien n’a à aucun moment cherché à forcer ses shoots pour briller à tout prix. Il a, au contraire, eu l’intelligence de faire profiter les autres de ce marquage impitoyable et été tout aussi déterminant en délivrant neuf passes décisives qui ont pesé très lourd dans la balance.

« Ce n’est pas une fin en soi, ce n’est qu’un match »

En fait, samedi, chacun a été précieux à son tour et tous ont joué un rôle dans cette première victoire, à l’image d’un Amadou Diagne toujours aussi explosif, qui a enfoncé le clou en fin de rencontre. Pour enthousiasmant et important pour la confiance que peut être ce succès, Fabien Drago ne veut cependant pas voir plus loin que cette première rencontre.

« Ce n’est pas une fin en soi, ce n’est qu’un match. Ce soir, on regarde derrière nous, et c’est bien. Mais on a deux rencontres à enchaîner mardi (demain) et samedi. J’espère que si on arrive à développer un capital confiance, on pourra surprendre et se révéler cette saison. »

Source : DNA, Guy Thomann (https://c.dna.fr/sports/2018/09/24/la-magie-de-kb)

Les Chiffres

Résultats

Équipe1234TRésultat
Kaysersberg Ammerschwihr1723112071Victoire
Golbey/Épinal/Thaon1815161564Défaite

Kaysersberg Ammerschwihr

# Joueur MIN PTS 2PR 2PT 2P% 3PR 3PT 3P% LFR LFT LF% RO RD REB Pd BP INT Co Fco Fpr EV
10Jonathan GODIN28:58142366.73475.011100.003336003112
11Elson MENDY31:5084666.7020.00000442200528
92Alioune TEW25:37105955.6000040.036911004411
77Laurian TARRIS28:00114757.11250.0010.024621102114
30Jermel KENNEDY37:5992728.61333.32633.30339310068
6Arthur BUTTNER2:160010.0000000000000030-1
4Hugo BOURBLANC0:0000000000000000000000
7Norton SCHOLASTIQUE0:0000000000000000000000
8Kevin WALTER19:007010.02366.71250.00330000347
12Amadou DIAGNE26:18122450.01333.355100.023524214414
 Total20071193850.081747.191947.4726019174124220

Golbey/Épinal/Thaon

MIN PTS 2PR 2PT 2P% 3PR 3PT 3P% LFR LFT LF% RO RD REB Pd BP INT Co Fco Fpr EV
20064173844.762722.2121866.7122335131461222457