Auteur d’une première mi-temps tout feu, tout flamme, Kaysersberg s’est ensuite imposé des sueurs froides, avant d’arracher son cinquième succès consécutif en N1. Chapeau!

Fort de son physique de colosse, Tarris, l’ailier kaysersbergeois, pose très vite un problème insoluble à ses vis-à-vis franc-comtois (10-6, 4e ’). Las, Ikuesan, l’arrière bisontin, prend feu derrière l’arc et fait voler en éclats la défense haut-rhinoise (18-22, 9e ).

À l’image de Godin, ‘‘KB’’ manque une flopée de shoots ouverts à trois points. La gabegie, heureusement, ne s’éternise pas. Walter, l’artilleur maison, et l’intenable Tarris allument deux mèches en périphérie (30-24, 13e ’). Diagne, Mendy et consorts affichent de surcroît une efficacité clinique sur la ligne des lancers (14 sur 14 à la mi-temps). Ajoutez un monstrueux “alley-oop” de Kennedy, à la réception d’une passe millimétrée de Berquier, et vous obtenez un premier écart significatif (38-27, 16e ’). De retour après avoir soigné sa déchirure aux côtes, le meneur aux dreadlocks accentue encore l’avance de son équipe, après une interception assortie d’un lay-up (47-29, 19e ’). Seuls les éclairs du Lituanien Uzas – meilleur marqueur de N1, les deux poules confondues (20,2 points de moyenne) – permettent à Besançon de ne pas sombrer corps et âme avant la pause (49-34, 20e ’).

Deux rebonds offensifs capitaux

Le tableau est sans doute un peu trop idyllique. Touché à la cheville droite, Tarris doit quitter ses partenaires (22e ’). Les Doubiens sortent la tête de l’eau, grâce à un investissement beaucoup plus perceptible en défense (53-44, 26e ’). En subite panne d’inspiration, le KABCA se contente de miettes, mais a le mérite de maintenir son marquage étouffant (59-48, 30e ’).

Hélas, l’entame du dernier acte rebat complètement les cartes. Ce diable d’Ikuesan et le pivot balte Vorotnikovas sont à l’origine d’une grosse poussée de fièvre franc-comtoise (61-59, 33e ’).

Mais la réussite n’a pas définitivement fui Kaysersberg. Ce panier à neuf mètres de Godin au buzzer des 24 secondes – avec la planche s’il vous plaît – en atteste (68-62, 35e ’).

Le money-time n’en est pas moins irrespirable. Ikuesan, toujours lui, plante le tir primé de l’égalisation, avant que Vorotnikovas ne plonge la salle Théo-Faller dans l’angoisse, en convertissant deux lancers (70-72, 39e ’). Fin des haricots ? Pas du tout ! En arrachant deux rebonds offensifs avant de scorer sous le cercle, Mendy et Kennedy offrent à ‘‘KB’’ sa cinquième victoire d’affilée en N1. Que du bonheur pour le promu…

Source : DNA, Amaury Prieur (https://c.dna.fr/sports/2019/01/06/chapeau)

Les chiffres

Résultats

Équipe1234TRésultat
Kaysersberg Ammerschwihr2029101776Victoire
Besançon2212142472Défaite

Kaysersberg Ammerschwihr

# Joueur MIN PTS 2PR 2PT 2P% 3PR 3PT 3P% LFR LFT LF% RO RD REB Pd BP INT Co Fco Fpr EV
5Willy BERQUIER9:3821333.3030.00000113010012
6Arthur BUTTNER2:050000000000000010000-1
8Kevin WALTER10:173030.01250.0000000022021-1
10Jonathan GODIN30:33112366.71714.344100.002230101310
11Elson MENDY27:00185955.6010.088100.01101132004525
12Amadou DIAGNE31:33101250.0020.088100.042622161420
15Adomas DRUNGILAS29:2721616.7020.00002111311204210
30Jermel KENNEDY35:30197977.81425.02366.722433212120
77Laurian TARRIS19:03114850.011100.000025700101015
92Alioune TEW4:5400000000000110011103
 Total 76214348.842218.2222395.711344515111181617103

Besançon

MIN PTS 2PR 2PT 2P% 3PR 3PT 3P% LFR LFT LF% RO RD REB Pd BP INT Co Fco Fpr EV
072143009290172001029021178217160