Une salle à la hauteur du KABCA

Pour pouvoir continuer à évoluer en National 1, les basketteurs de Kaysersberg Vignoble doivent avoir une salle aux normes de la fédération française. Le conseil municipal a voté lundi les investissements en ce sens.

Le conseil municipal de Kaysersberg s’est réuni ce lundi 29 avril sous la présidence de Pascal Lohr, maire de Kaysersberg Vignoble. Évelyne Meyer, maire déléguée de Kaysersberg, a fait le tour d’horizon des réunions et manifestations du mois écoulé.

(Après l’intervention télévisée du chef de l’État, et en attendant les directives qui en découlent, le maire a préféré ajourner le point sur les « affaires scolaires ».)

Mise aux normes fédérales de la salle Théo Faller. Les élus ont examiné les exigences de la fédération française de basket-ball indispensables pour la poursuite de l’évolution du club de basket KABCA en National 1.

Il s’agit de la modification de l’éclairage de la salle et de la création d’espaces dédiés permettant l’accueil de la presse, l’organisation de séances vidéos et la tenue de réunions « basket », des investissements déjà inscrits au budget primitif à hauteur de 200 000 €.

Ce lundi soir, les élus ont approuvé le programme présenté par l’Adhaur ainsi que son plan de financement, avec une abstention plus la non-participation au vote d’Henri Stoll puisqu’il est membre du CA du club. Sur un montant total de 400 200 €, et après une subvention de la Région Grand Est, du CD68, une participation du basket à hauteur de 30 000 € et la récupération de la TVA, le reste à charge de la ville serait de 163 851 €.

En fait il s’agirait d’une construction à l’avant de la salle contiguë aux locaux existants et qui supprimerait deux places de stationnement.

Risques d’inondation

Mais comme l’a rappelé le maire, la réalisation de ce projet est soumise à l’avis de la direction départementale des territoires puisqu’ « on se trouve en zone inondable à risque modéré ». Enfin, les élus ont précisé que cette nouvelle salle pourrait également être utilisée par les associations, les écoles… […]

 

Source : DNA, Marie-Louise Stein (https://c.dna.fr/edition-de-colmar/2019/05/03/une-salle-a-la-hauteur-du-kabca)