Un troisième quart-temps assassin

Après avoir tenu la dragée haute à leurs adversaires tout au long de la première mi-temps, les hommes de Fabien Drago ont été étouffés après la pause et se sont inclinés à Andrézieux (76-66).

Andrézieux le savait : Kaysersberg n’est pas à sa place dans ce championnat et il aura fallu que les hommes de Sébastien Chérasse aillent puiser dans leurs ressources pour venir à bout de cette équipe qui leur a tenu la dragée haute durant les 20 premières minutes, ne s’imposant qu’à cause d’un 3e quart-temps abouti avant de faire de la résistance dans les 10 dernières minutes

D’entrée de jeu, c’est Kaysersberg qui ouvrait la marque avant que Jean-François n’égalise. Ce sera le schéma de tout ce premier quart avec deux équipes qui se rendaient coup pour coup par Clifford pour les locaux et par Walter pour les visiteurs. La rencontre était serrée et on se posait la question pour savoir comment l’affaire allait se décanter avec un 17-17 à la fin des 10 premières minutes.

Le 2e quart démarrait sur les mêmes bases et c’est le même scénario qui allait se dérouler durant les 10 minutes suivantes. Personne n’arrivait à prendre le large et si Andrézieux pouvait atteindre +9 (14e ), les visiteurs sortaient aussitôt leurs griffes pour revenir dans leur sillage. Avec un 19-19 à la fin de ce deuxième acte, le statu quo était parfait et le suspense restait entier pour la seconde mi-temps (36-36).

De retour sur le parquet, c’est Kaysersberg qui ouvrait les hostilités mais Andrézieux ne l’entendait pas de cette oreille. En mettant les barbelés devant leur panier et en se montrant un peu plus adroits, ils parvenaient à creuser un écart conséquent malgré les efforts adverses. Sevrés d’adresse, les Alsaciens n’ont marqué que neuf petits points dans ce 3e  acte et ont laissé filer les Ligériens pour pointer à 16 unités avant les dix dernières minutes.

Une révolte trop tardive

Malgré cela, les visiteurs ne s’avouaient pas vaincus. Avec hargne et courage ils tentaient de faire leur retard revenant même à 6 points à 1’ 23” du buzzer final grâce à Days, inspiré derrière l’arc. Mais Labouize lui répondait du tac au tac avant que Crnic n’enfonce le clou, lui aussi à 3 points, et scelle la 11e défaite de “KB” en 13 rencontres.

À mi-saison, les hommes de Fabien Drago, qui peuvent nourir d’énormes regrets, pointent à l’avant-dernière place du classement.

Source : L’Alsace, Marc Cannoo

La fiche technique

Andrézieux-Bouthéon

MINPTS2PR2PT2P%3PR3PT3P%LFRLFTLF%RORDREBPdBPINTCoFcoFprEV
200762131093407160930026178421170

Kaysersberg Ammerschwihr

# JoueurMINPTS2PR2PT2P%3PR3PT3P%LFRLFTLF%RORDREBPdBPINTCoFcoFprEV
11Ted LISSOSSI0:401041040.0020.02450.0191052214416
1Rosaire MALONGA35:23101520.02633.322100.00224430347
3Arthur BUTTNER3:0200000000000000000020
8Kevin WALTER30:42192540.04850.033100.001144303316
12Amadou DIAGNE14:49511100.011100.00000330100017
13Maxime DAYS15:1162366.700022100.02020410424
14Karolis BRUSOKAS9:50211100.00000002020000214
21Colton WEISBROD19:4063650.0000020.02570000028
66Laurian TARRIS31:2383933.3040.02450.028101010228
 Total20066174042.572133.3111764.71032371417101192170

Andrézieux-Bouthéon

MINPTS2PR2PT2P%3PR3PT3P%LFRLFTLF%RORDREBPdBPINTCoFcoFprEV
200762131093407160930026178421170

Kaysersberg Ammerschwihr

# JoueurMINPTS2PR2PT2P%3PR3PT3P%LFRLFTLF%RORDREBPdBPINTCoFcoFprEV
11Ted LISSOSSI0:401041040.0020.02450.0191052214416
1Rosaire MALONGA35:23101520.02633.322100.00224430347
3Arthur BUTTNER3:0200000000000000000020
8Kevin WALTER30:42192540.04850.033100.001144303316
12Amadou DIAGNE14:49511100.011100.00000330100017
13Maxime DAYS15:1162366.700022100.02020410424
14Karolis BRUSOKAS9:50211100.00000002020000214
21Colton WEISBROD19:4063650.0000020.02570000028
66Laurian TARRIS31:2383933.3040.02450.028101010228
 Total20066174042.572133.3111764.71032371417101192170

Translate »