KB en Normandie avec sérénité

Rasséréné par la belle victoire dans le derby face à Mulhouse, KB peut aborder sereinement les deux déplacements au programme cette semaine. A commencer par celui de ce mardi chez l’épouvantail Caen où la nouvelle recrue Tiegbé Bamba devrait faire son apparition dans l’équipe.

C’est sans conteste chez l’un des favoris du championnat que se déplace pour la deuxième fois de la saison le KABCA. Caen, qui a échoué de peu pour la montée la saison dernière est en effet un des deux derniers clubs encore invaincus de la poule après à peine trois journées, l’autre étant…Lyon SO, vainqueur de Kaysersberg lors de la première journée. Pour l’instant, les Normands n’ont encore mis de « taule » à personne, mais ils sont solides et avancent tranquillement sans être mis en danger, avec des succès de 7 points à Pont-de-Chéruy et de 12 à Avignon, ainsi qu’une victoire de 10 points à domicile contre Le Havre. Autant dire que KB ne sera pas favori et n’aura pas grand-chose à perdre. Evidemment, il n’est pas question de ne pas saisir la chance de l’emporter si elle se présente. Personne ne verrait d’un mauvais œil une troisième victoire consécutive histoire d’entretenir encore davantage cette dynamique positive que l’on sent dans le groupe depuis le début de la saison. Mais l’objectif premier est ailleurs. Il s’agit surtout de travailler, notamment à l’intégration de Tiegbe Bamba. Le nouvel ailier est en effet désormais qualifié et va pouvoir commencer son intégration en conditions réelles de compétition. « La victoire contre Mulhouse est arrivée à point nommé, et on part pour un petit road trip de deux matchs à l’extérieur, lors duquel on va essayer de créer un petit exploit » indique Kevin Walter. « Tiegbé a intégré le groupe. On a la semaine pour apprendre à se connaître, bosser toute l’équipe ensemble, souder le groupe. »

De son côté, Fabien Drago s’est fixé deux objectifs majeurs pour ce voyage en Normandie. « Commencer à intégrer Tiegbé et donner du temps de jeu à nos jeunes. La chance, c’est qu’on va jouer deux matchs à l’extérieur très vite où on n’a rien à perdre. Ce sont deux déplacements qu’il fallait faire, on les aura faits très tôt dans la saison. On va se donner les moyens face à ces deux grosses cylindrées. On n’a aucune pression. On va aussi, grâce à cette image très stable que l’équipe vient d’afficher, donner du temps de jeu aux jeunes et notamment à Hugo (Schotter) pour montrer qu’il peut apporter des choses sans faire trop d’erreurs. C’est maintenant son heure de prendre de l’expérience en participant. »

Advienne que pourra. A Caen, Kaysersberg se présentera serein, un luxe qu’il n’avait plus connu depuis un certain temps. Et avec un mental à l’image de celui de son meneur Yanik Blanc : « On a une grosse semaine en Normandie face aux deux cadors du championnat. La victoire contre Mulhouse nous met en confiance, on ne se déplace pas pour perdre ces matchs. On y va pour gagner ! »

Translate »