Après avoir été adversaires, Jonathan Godin (g) et Willy Berquier (d) devraient être coéquipiers la saison prochaine à Kaysersberg. Après avoir été adversaires, Jonathan Godin (g) et Willy Berquier (d) devraient être coéquipiers la saison prochaine à Kaysersberg. Photo L’Alsace/ Vanessa Meyer

« KB » fait peau neuve

Ça bouge à Kaysersberg. La montée en N1 va entraîner d’importantes modifications au sein de l’effectif du KABCA avec d’ores et déjà quatre départs actés pour une arrivée.

 

9 - 5 = 4 + ? = ? À Kaysersberg, l’intersaison est aux équations à plusieurs inconnues que le KABCA va s’appliquer à résoudre le plus rapidement pour éviter qu’elles ne deviennent pas un casse-tête. L’accession à la N1 a marqué la fin d’un cycle. Sur les 9 joueurs de la saison dernière, 5 restent, 4 s’en vont, et on ne sait pas encore combien vont arriver. « KB » va donc faire peau neuve et de nouvelles têtes vont apparaître.

La première d’entre elles n’est d’ailleurs pas si inédite, puisque Jonathan Godin, le premier renfort à avoir signé, n’est pas un inconnu dans la maison. Le meneur de jeu de 1m86 a déjà fréquenté la salle Faller en 2012-2013 où sa présence et celle de Yanders avaient mené le club vers les sommets de la N2, avant qu’une blessure du meneur ne freine cette ascension.

 

Godin premier de cordée

L’ancien Mulhousien remplacera numériquement Tommy Ghezala, avec qui « KB » ne souhaitait pas forcément poursuivre l’aventure, et qui de son côté, était venu la saison dernière « pour se relancer » avant d’aller tenter sa chance ailleurs.

« Ce n’était pas forcément prévu, et ça s’est fait au dernier moment, mais l’arrivée de Jonathan est une opportunité qu’il fallait saisir » estime Fabien Drago, pour qui les 36 ans du joueur ne sauraient constituer un obstacle. « C’est un garçon d’expérience, qui a passé plus de temps en N1 qu’en N2 dans sa carrière. Malgré une saison difficile avec Mulhouse, il reste le meilleur marqueur toutes poules confondues. Depuis deux ans, il a été victime de problèmes extra-sportifs et arrive chez nous avec l’esprit revanchard. Il possède des arguments qui vont compliquer les choix défensifs de nos adversaires. Il a un profil qui pourra s’exprimer aussi bien en poste 1 qu’en poste 2. Il nous faut des joueurs de cet acabit qui ont une bonne connaissance de ce niveau pour nous aider à franchir un cap. »

Et puis, la connaissance de la maison est également un argument qui n’a pas laissé l’entraîneur indifférent : « Jonathan a l’avantage de connaître le club et son environnement. Il est aussi installé en Alsace depuis un certain temps, ce qui est un gage de stabilité. C’est un joueur qui est bien physiquement en ce moment et qui s’entraîne tous les jours. Je suis sûr qu’il va nous apporter beaucoup. »

Les contacts se multiplient

Il va maintenant falloir d’autres renforts pour compenser les autres départs. On sait que Sreten Cabarkapa n’a pas été renouvelé pour des raisons de réglementation sur le nombre d’étrangers. « Alors qu’au départ, ce devait être trois, finalement, le nombre d’étrangers autorisés en N1 ne sera que de deux. Comme nous avons déjà Abdou (Ndiaye), on voulait se réserver la possibilité de nous renforcer avec un deuxième étranger, d’où le départ de Sreten », indique Fabien Drago. Autre partant, l’historique Baptiste Cransac, après 7 saisons au club : « Avec ses activités professionnelles, Baptiste n’aurait pu jouer qu’à domicile, ce qui était difficilement envisageable. On lui a proposé de rester et d’encadrer l’équipe 2 tout en restant à disposition en cas de besoin. Mais finalement, Dessenheim s’est positionné et il repartira avec eux. »

Et puis, dernier départ qui n’était pas forcément prévu, Romain Schaal a décidé de s’engager avec Sélestat en prénationale. Le chantier est donc en cours pour compléter un effectif qui devait normalement conserver un noyau dur composé de Berquier, Walter, Diagne, Ndiaye et Tarris. À l’heure qu’il est, les pistes se multiplient, parfois chaudes (un joueur canadien au passeport britannique serait dans le viseur), parfois éphémères, comme celles menant à deux joueurs de Boulazac (en pro A la saison dernière), mais qui ont finalement été abandonnées ».

Enfin, il semblerait que la totalité des 28 équipes composant les deux poules de N1 soit désormais connue, les deux dernières places revenant à Bordeaux, meilleur troisième de N2, alors que Tours bénéficierait d’une wild-card.

 

Source : L'Alsace, Guy Thomann.

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM1 « KB » fait peau neuve