Jermel Kennedy au dunk sous le maillot d'Overense Dolce Vita. Jermel Kennedy au dunk sous le maillot d'Overense Dolce Vita. Photo Sportflash/FPB

Kennedy, un gros poisson

Depuis la fin de l’exercice 2017-2018, Kaysersberg s’active pour être prêt et réussir son aventure en N1 la saison prochaine. Jermel Kennedy, un deuxième renfort de poids, vient de rejoindre le KABCA.

 

«Ça n’a rien à voir avec la N2, c’est un autre monde ! » Partant de cet aphorisme maintes fois revenu aux oreilles de ses dirigeants depuis que le club a décroché sa montée, le KABCA met les bouchées doubles pour se donner les moyens de pérenniser sa présence en N1.

Et l’élément prépondérant de cette construction reste évidemment le recrutement. Si l’on en croit son entraîneur, Fabien Drago, “KB” vient de réussir un gros coup avec la signature de Jermel Kennedy, un poste 3-4 de 29 ans, de nationalité canadienne, mais qui bénéfice d’un passeport britannique.

« Il est capable de créer son propre tir »

Formé aux États-Unis, en NCAA à Ohio, Kennedy est un véritable globe-trotter depuis son arrivée en Europe, où il a fréquenté les parquets finlandais, luxembourgeois, allemands, anglais, espagnols (à Logrones en Gold League, l’équivalent de la Pro B) et enfin portugais la saison dernière, en D1 à Ovarense.

« C’est un joueur explosif, athlétique, quelque chose qu’on avait l’habitude de voir avec Baptiste (Cransac) , mais avec plus d’impact offensif, indique Fabien Drago. Il est capable de créer son propre tir, est dangereux dans la percussion, possède une très bonne vision du jeu et va pouvoir, je l’espère, en mobilisant les défenses, libérer des tirs périphériques pour nos shooteurs, que ce soit Kevin (Walter) , Jonathan (Godin) ou Willy (Berquier). C’est un garçon porté vers l’attaque, mais qui aime aussi défendre, et qui prend en plus une moyenne de six ou sept rebonds par match. C’est un joueur complet, qui doit nous tirer vers le haut et devenir l’un des éléments majeurs de l’équipe. »

Kennedy a signé pour un an. « Ça n’a pas été simple de le faire venir, précise le coach haut-rhinois. Il a fallu le convaincre que nous avions un projet, de nous faire confiance. Il veut profiter de “KB” et de la N1 pour se montrer. »

La venue de ce gros poisson ne met pas un terme au recrutement du promu. « Il nous faut encore un joueur-clé vraiment performant pour intégrer le cinq de base, affirme Drago. Le gros travail, la priorité, c’est de trouver ce joueur-là. Nous avons évidemment des contacts, et j’espère que nous allons aboutir rapidement. »

Le départ de “Dédé” Hermann

Kaysersberg cherchera ensuite « un joueur de rotation, qui mettra de la dureté à l’entraînement, mais qui ne sera pas une tête d’affiche ». « On va faire avec des gars motivés, revanchards et un bloc de cinq joueurs (Berquier, Walter, Diagne, Tarris et Ndiaye, ndlr) qui ont participé à la montée et ont envie de montrer de l’enthousiasme, de l’énergie, de la continuité. »

Le staff va également connaître une modification. Si Laurent Bicart continue en tant qu’entraîneur-adjoint, André Hermann ne sera plus de la partie. « “Dédé” a pris la décision de ne pas poursuivre l’aventure avec nous, confie Fabien Drago. Il a besoin de souffler. Je le remercie pour ce qu’il a fait. Il restera attaché aux performances des deux dernières saisons, où on n’a eu aucun problème physique sérieux et où on a souvent fini les matches très fort. On a bien évolué dans ce domaine grâce à lui. On va d’abord terminer le recrutement des joueurs et, d’ici une quinzaine de jours, voir comment on peut le remplacer. »

Des séances de travail le matin

Le KABCA va également être obligé de s’adapter en termes d’intensité d’entraînement. Jusqu’à présent, il y avait trois séances le soir. Elles sont évidemment maintenues, mais s’y ajouteront au moins trois séances le matin, avec notamment de la musculation. « Ça devient incontournable, insiste le technicien kaysersbergeois. Il y a des choses qui ont fonctionné en N2 qui ne peuvent plus marcher à l’étage au-dessus. Et avec le calendrier et son rythme irrégulier (notamment quatre matches le mardi) , les joueurs auront un programme à la semaine. »

Enfin, le dernier chantier en cours – et pas des moindres – concerne l’encadrement médical. « On travaille sur la structuration du pôle médical et André Hickel fait un super boulot, souligne Fabien Drago. Il y aura au moins un kiné tous les samedis à domicile, quoi qu’il arrive. Un créneau sera également réservé aux joueurs le lundi pour des séances de soins au pôle médical à Turckheim, avec de l’entretien et du préventif. Et le lundi soir, un kiné sera présent à l’entraînement à la salle. »

Avec ce travail très en amont, Kaysersberg veut se donner les meilleures chances d’être prêt dès le début du championnat en septembre.

 

Source : DNA, Guy Thomann.

https://c.dna.fr/sports/2018/06/15/kennedy-un-gros-poisson

Prochains Matches

Nos Coordonnées

Salle Théo Faller
20 rue des Tilleuls - 68240 Kaysersberg
Tel: 03 89 78 12 39

Salle Bernard Leiber
route de Labaroche - 68770 Ammerschwihr
Tel: 03 89 47 10 07

Vous êtes ici : Accueil Actualités Championnat NM1 Kennedy, un gros poisson